Bonjour à vous,

 

Je vais tenter ici de répondre à des questions qui me souvent posées lors de premiers rendez-vous.

 

Êtes-vous chinoise?

 

Je ne suis pas chinoise, mais bien asiatique. Mes origines sont du Laos, un petit pays en Asie du Sud Est situé entre la Thailande et le Vietnam, sous la Chine. Mes parents sont arrivés au Canada à la fin des années 80 et je suis née à Lasalle. J'ai grandi principalement à Verdun et à Laval.

Au Laos et en Thailande, l'acupuncture est reconnue aux côtés de la physiothérapie comme faisant partie des soins hospitaliers.

Êtes-vous déjà allée ou retournée dans votre pays?

 

Je suis née ici, mais j'ai fais beaucoup de voyages de recherche et de développement de soi à l'international. Suite à mon baccalauréat en psychologie, je me suis intéressée à l'aide humanitaire ce qui m'a amenée en bidonville d'Afrique du Sud pour du volontariat international. J'y ai travaillé 3 mois bénévolement en distribution de denrées pour les réfugiés et en tant qu'éducatrice dans un orphelinat d'enfants. Ensuite, j'ai fais des voyages exploratoires à Cuba, à Hawaii, en Afrique de l'ouest et en Australie. Le seul continent que je n'ai pas encore visité est l'Antarctique!

 

Après les études universitaires, je suis allée en Thaïlande et au Laos pour y rencontrer ma culture d'origine et mes familles. Mes deux grand-mères ont eu 10 enfants chacune donc j'ai hérité d'une belle et grande famille partout dans le monde.

Au Laos, j'ai réalisé un stage d'observation d'acupuncture et de ventouses à l'hôpital Mahosot auprès d'acupuncteurs d'expérience et d'étudiants doctoraux en médecine. L'équipe était très sympathique et accueillant, j'ai écris ici un petit récit de mon stage d’acupuncture à l’hôpital Mahosot d'ailleurs.

En Thaïlande, j'ai terminé une formation au Temple Wat Pho, le temple de médecine traditionnelle le plus réputé à Bangkok pour les soins de médecine traditionnels thaïlandais (compresses, massages, herbes, etc). J'ai opté pour la formation en massage et herbes faciaux pour les soins esthétiques naturels et traditionnels qui rajeunissent le visage.

 

Pourquoi et comment avez vous décidé de pratiquer l'acupuncture?

 

Pendant plusieurs années, j'ai travaillé au Québec et à l'international dans le domaine de l'aide communautaire auprès des communautés culturelles et des jeunes. J'ai toujours trouvé cela important de faire un travail qui soit bénéfique à l'être humain dans toute sa complexité.

Pendant ces années, mes parents se faisaient traiter en acupuncture pour toutes sortes de douleurs chroniques auprès de leur meilleur ami, M. Traybounrack qui avait étudié la médecine occidentale au Laos avec mon père. J'ai donc été curieuse au sujet de cette pratique de la médecine énergétique et j'ai testé moi-même en prenant des séances d'acupuncture. Je suis donc tombée en amour avec cet art médical qui se veut doux et naturel. J'ai fais le choix de réorienter ma carrière et malgré que les études de 3 à 5 ans fûrent très difficiles.

Aujourd'hui, je suis très reconnaissante de pouvoir améliorer la santé et de soulager les douleurs ou inquiétudes des gens.

J'ai aussi découvert que mes grand-parents pratiquaient auparavant cette médecine traditionnelle (ventouses, guasha, herbes, saunas). Ma grand mère a accouché d'elle-même, en toute santé, de ses 10 enfants en pleine campagne (avec ce qu'elle pouvait se trouver sous la main -- des branches et du feu) et était une sage femme  reconnue dans son village.

 

Depuis quand faites-vous de l'acupuncture?

 

Cela doit faire 15 ans que je reçois et observe des traitements de médecine traditionnelle orientale et presque 5 ans que j'ai ouvert ma clinique. J'ai connus des acupuncteurs qui ont dédié de 20 à 30 années de leurs vie à soigner les gens avec l'acupuncture et j'adore  faire des formations continues, ici au Québec et ailleurs dans le monde (Asie, États-Unis).

 

***Si vous avez d'autres questions pour moi, n'hésitez pas à me demander durant notre rendez-vous!